Les vies multiples d'Oscar

Portrait interactif en temps réel

Auteurs : Catherine Ikam/Louis Fléri, 2003

Realisation: on situ

« Le visage qui me regarde m’affirme. » Emmanuel lévinas, essai sur le penser à l’autre.

 

La première nouvelle que j’ai lue de Philip K. Dick en 1976 "The Variable Man", est l’histoire de l’invasion de la terre par une série d’androids tous plus perfectionnés que les précédents et dont le dernier modèle est un petit garçon avec un ours en peluche auquel il manque un oeil.

Grâce à la pitié qu’ils inspirent aux hommes, ces petits garçons envahissent la terre et la peuplent d’androïdes qui massacrent toute trace de vie. Est ce à partir de ce souvenir ancien que nous avons eu l'idée de créer Oscar il y a un peu plus de dix ans.?

Dans sa première vie Oscar est apparu pour la première fois au thèatre à Paris un jour de juin 2003 dans un chapiteau de cirque aux Tuileries. Bien que virtuel il a été l’acteur principal du spectacle SCLAG! de Roland Auzet, produit par l’IRCAM, d’après le tambour de Gunther GRASS.

Il était Oscar, L'Enfant qui refuse de grandir.

Dans sa deuxième vie, Oscar est devenu un portrait doué d'intelligence artificielle qui réagit quand on le regarde.

Chaque rencontre est différente car les humeurs d’oscar varient souvent,éveillant en nous une étrange émotion ; Depuis mars 2005 Oscar a beaucoup voyagé .à Shanghai, Pittsburgh, Paris, Seoul, dams des musées et des foires d’art contemporain.ainsi qu ‘à show /OFF à l’Espace Cardin, à la friche de la belle de mai à Marseille.

En juin il sera dans une église au festival des bains numériques d’enghien .où il vous attendra pour une nouvelle rencontre .

 

Catherine Ikam

 

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic